Oblivion

“Nous nous demandons ce qu’il y a derrière cette porte. Où nos souvenirs se cachent quand on meurt. C’est précisément cette existence intérieure, ces désirs et sensations immatérielles rangés quelque part dans notre tête qui font de nous ce que nous sommes,et qui meurent avec la disparition de notre corps. Quand on arrête des se souvenir, on arrête de vivre sous la contrainte de cette structureimaginaire qu’est le temps, et qui nous fait organiser notre vie en fonction de l’aspect matériel des choses. Nous associons cetteperte avec la disparition physique des gens, avec la mort, ce qui n’est pas toujours le cas. Il y a des morts progressives, dans la vie.Tout s’efface pendant que la maladie d’Alzheimer progresse, tout finit par se confondre.” Salvi Danès

Ce projet a pour but de documenter le processus de détérioration cognitive, en forme de spirale descendante, dont souffre le maladeatteint d’Alzheimer, et de créer une série qui va plus loin que de simplement montrer la cruauté des ravages de la maladie. Ce projet viseà créer un dialogue visuel entre des moments du quotidien de la vie de cette personne, et les situations, ou les endroits, qui évoquent cette sensation d’incertitude que nous rencontrons entre les souvenirs, et l’oubli.